ALACLAIR &

La troupe de postrigodon bas-canadienne Alaclair Ensemble, aussi connue sous le nom du seul groupe indépendant de cette putain de variette, est formée en 2010 lorsque Maybe Watson, Vlooper, KenLo Craqnuques, Claude Bégin, Robert Nelson, Eman et Mash se rencontrent dans un lift allostop. Partagée entre Quoibec et Mourial, la troupe relâche son premier opus 4,99 le 23 juin 2010. Les autorités du VOIR sont sidérées1 par la galette :

« Sans conteste le meilleur album hip-hop local depuis des lustres. »
(Voir : 4 étoiles)

De plus, Alaclair Ensemble récolte les prix Révélation de l’année et Album Hip-Hop de l’année au GAMIQ 2011 pour 4,99 et Stéphane Dion est sidéré par ce premier disque. L’Odyssée bas-canadienne ne s’arrête toutefois pas là.

En effet, l’oeuvre suivante, la triple pépette, qui paraît en octobre 2011, laisse à nouveau @Oliviande, journaliste sans frontière au VOIR, sidéré :

« Le collectif hip-hop champ gauche Montréal-Québec est en feu. Ce
nouveau coup est un album triple, gratuit et diablement inspiré ! »
(Voir : 4 étoiles)

Tout autant sidéré par ce triple album, le fameux magazine de mode masculine GQ accompagne le cover de son édition mensuelle d’une entrevue dont la trame sonore est nulle autre que la chanson Gun gus gus, qui figure sur Le roé c’est moé, l’un des trois albums inclus dans le triptyque Musique Bas-Canadienne d’Aujourd’hui :

De plus, Alaclair Ensemble récolte le prix Album Hip-Hop de l’année au GAMIQ 2012 pour Musique Bas-Canadienne d’Aujourd’hui et Mitsou est sidérée par le travail des minces. L’Odyssée bas-canadienne ne s’arrête toutefois pas là.

Et oui, visant un succès digne d’un groupe de punk de LA, la bande à Bob refrappe à peine quelques mois plus tard, en février 2012, avec la double sortie du EP Dans l’South du Bas et du mixtape AMERICA. Alaclair Ensemble est par la suite intronisé au temple de la renommée de la variette par Les Inrocks, le réputé magazine rock français, qui est sidéré par cette sortie :

« Phases de fous, sérieux en option très facultative, impressionnante prolixité, il ne manque plus qu’un gros festival dans l’Hexagone pour qu’Alaclair, fontaine de jouvence bienvenue dans le rap francophone, ne décolle chez nous. »
(Les Inrocks : 4 étoiles)

L’Odyssée bas-canadienne ne s’arrête toutefois pas là.

Effectivement, la gang de chums revient le 34 avril 2013 avec son véritable deuxième albumLes maigres blancs d’Amérique du Noir, qui est peu après sa parution nominé dans la liste longue du Prix Polaris 2013. Laurent K. Blais, chroniqueur au VOIR qui complète en 2009 sa maîtrise en rapkeb à l’Université de Mourial, est sidéré par ce deuxième opus :

« La première galette était quasi parfaite, et celle-ci est encore plus aboutie. »
(Voir : 4,5 étoiles)

Également sidéré par la sortie de cette soucoupe volante, Le Devoir consacre la front page de sa section Culture à Alaclair Ensemble et finit même par déclarer que Les maigres blancs d’Amérique du Noir est le troisième meilleur disque bas-canadien de 2013, alors que le magazine de musique britannique FACT Magazine, aka ‘one of the Internet’s most popular music publications,’ est à son tour manifestement sidéré par l’album, le décrivant comme l’une des meilleures sorties rap de l’année 2013 :

« As far as I’m concerned this is one of the best rap releases so far this year. »
(Laurent Fintoni pour FACT Magazine)

De plus, Alaclair Ensemble récolte le prix Album Hip-Hop de l’année au GAMIQ 2013 pour Les maigres blancs d’Amérique du Noir, tandis que André Péloquin du VOIR est sidéré par les mauvaises idées de la troupe. L’Odyssée bas-canadienne ne s’arrête toutefois pas là.

Oh oui, oh oui, oh oui, dès l’année suivante, Alaclair Ensemble récidive à nouveau avec son troisième album officiel, Toute est impossible, dont la non-sortie officielle se déroule le 13 avril 2014, dont la sortie non-officielle se déroule le 16 juin 2014, et dont la sortie officielle se déroule le 1er juillet 2014 (en l’honneur de la Fête du Canada). Riff Tabaracci est visiblement sidéré par ce nouvel effort :

« Sur ce troisième album, Alaclair a trouvé le juste milieu entre toutes ses forces. »
(BRBR : 4 étoiles)

Restez des nôtres pour connaître la suite. En attendant, il est possible de rester mince en allant voir Alaclair Ensemble en pestacle un peu n’importe où à travers le Bas.

*

Prix récoltés par Alaclair Ensemble :

Spectacle de l’année au GAMIQ 2015
Album Hip-Hop au GAMIQ 2013 pour Les maigres blancs d’Amérique du Noir
Album Hip-Hop au GAMIQ 2012 pour Musique Bas-Canadienne d’Aujourd’hui
Album Hip-Hop + Révélation de l’année au GAMIQ 2011 pour 4,99