Vois le son, l’mince